Prix De L’Immobilier : Quels Sont Les Éléments Qui Font La Différence ?

Publié le 07/07/2021
Trouver le juste prix avant de mettre son bien immobilier en vente, voilà le nerf de la guerre. A surface équivalente, deux biens situés à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre ne se vendront pas au même prix. Et selon le prix affiché, le bien se vendra plus ou moins vite. Mais qu’est-ce qui fait la différence ?

 

L’emplacement 

C’est le critère numéro un de la vente immobilière. Deux maisons identiques dans deux quartiers différents peuvent être vendues 20%, 30% ou même 40% plus ou moins cher. Tout peut jouer : la proximité des écoles, des commerces, des équipements sportifs et culturels (stade, cinéma…), des transports en commun… Une rue un peu moins passante aura aussi toujours plus de succès, tout comme une impasse moins bruyante. 

De la même manière, on remarque que les villes très dynamiques économiquement ou situées en zone littorale ont tendance à voir leurs prix immobiliers augmenter, tandis que l’intérieur des terres, les banlieues et les quartiers qui stagnent d’un point de vue économique sont plus abordables. 

La taille et l’agencement du logement 

Le prix au mètre carré dans une ville ou un quartier ne dit pas tout. En général, plus un bien est grand, plus ce prix diminue. Ainsi, dans un même immeuble, le prix au mètre carré d’un studio sera plus haut que celui d’un F5.

La distribution et l’orientation des pièces a aussi son importance. Les chambres orientées à l’Est permettant de profiter de la lumière du matin sont appréciées, de même qu’une terrasse plein Sud qui sera l’occasion de dîners tardifs en extérieur aux beaux jours. De la même manière, des toilettes séparées de la salle de bain sont plébiscitées, tout comme un garde-manger ou un dressing. À l’inverse, un couloir jugé trop grand sera assimilé à une perte d’espace.

L’âge et la qualité de la construction 

Comme toutes les constructions, une maison ou un appartement se dégrade avec le temps. Si l’entretien n’a pas été méticuleux ou qu’aucune rénovation n’a été entreprise alors que la demeure a plus d’un siècle, cela pourrait freiner des acheteurs potentiels. Isolation, système électrique, toiture, réseau de chauffage, tout doit être passé en revue. 

Certaines époques de construction sont aussi plus prisées que d’autres : les édifices des années 1930 ou des années 2000 sont préférés à ceux des années 1960 car les normes en vigueur et la qualité des matériaux varient d’une décennie à l’autre. Pour pallier le manque de logements, les immeubles sont rapidement sortis de terre, mais ils sont moins bien isolés d’un point de vue phonique et thermique. Si aucune rénovation n’a été entreprise depuis, cela peut faire baisser le prix de vente.

Les différents équipements 

Il est évident que la présence d’une piscine peut vite faire augmenter le prix d’un bien, notamment dans le Sud de la France où les températures estivales grimpent très vite.

La présence d’une cave et d’un garage est également un véritable atout, tout comme un local vélo dans une copropriété. Il en va de même pour une cuisine entièrement équipée de placards et d’électroménager, de fenêtres en double vitrage, d’un chauffage par le sol ou par panneaux solaires… En effet, ces équipements peuvent beaucoup faire varier les charges et factures. Les acheteurs y sont donc très attentifs.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous