Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Martinot Immobilier, Agence immobilière DIJON 21000

L'actualité de CENTURY 21 Martinot Immobilier

Journée de la Femme

Publiée le 08/03/2011

Journée de la femme. Cette célébration, qui dure depuis près de trente ans a-t-elle encore une utilité ? Ou est-elle devenue anecdotique ?

« Un homme sur deux est une femme… » *

Une fois par an, le 8 mars, c’est la Journée de la femme. Décriée par certain(e) s, approuvée par d’autres… pourquoi ? Où sont les droits des femmes en France aujourd’hui ?

 

Une passante. « Ça ne change pas vraiment le cours des choses… mais ça aide quand même ! » Femme Égalité Emploi.« Les stéréotypes sont à bousculer, encore
aujourd’hui, à chaque étape… » Solidarité Femmes 21. « Certes, aujourd’hui, les hommes ne prennent en charge que 20 % des tâches. Mais avant, ils ne prenaient rien ! »

«Actuellement, c’est bien, qu’il existe cette journée. Cela permet de mettre le doigt sur les problèmes, d’en faire prendre conscience, même si ce n’est pas suivi d’effet. Rien que ce qui se passe au travail, qu’une femme soit encore moins payée qu’un homme, à notre époque… c’est inconcevable. Mais c’est dans tous les domaines : ça a bien évolué, mais il y a encore du travail à faire ! » Ne parlez pas de la Journée de la femme à Aline (52 ans) et Marguerite (74 ans), qui font leurs courses dans un supermarché en cette fin de matinée ensoleillée : « On pourrait être intarissable. Rien que les politiques ils ont encore un long chemin à faire ! » Elles s’en vont en riant.

Nabia (34 ans) est tout aussi souriante, mais plus nette encore sous le voile qui cache ses cheveux : « C’est une journée comme les autres ! On travaille, c’est tout. »

Alors que Jaime, 21 ans et tout sourire, espère : « J’attends beaucoup de cette journée : aucune tâche ménagère, on s’occupe de moi, on me chouchoute ! », avant de tempérer : « Ça va de mieux en mieux pour les femmes… mais l’évolution est quand même très lente ! »

Quant à Stéphanie (18 ans) et Julie (20 ans), qui discutent sur le trottoir, elles sont catégoriques : « Ça ne sert à rien, la journée de la femme ! » Mais elles ajoutent juste derrière : « On ne parle pas assez de la position de la femme dans la société, c’est sûr. Et des idées toutes faites que l’on peut avoir, comme le fait que les femmes ne savent pas conduire. » Alors, utile ou pas utile, la Journée de la Femme ? « Les stéréotypes sont davantage liés à l’ignorance qu’à la volonté de discriminer », souligne Cécile Ruffin, de Femme Egalité Emploi. Qui ajoute, avec un petit sourire un peu ironique quand même, « le sociologue François de Saingly note dans une étude récente que dans un couple avec deux enfants, la femme fait en moyenne 680 heures de travail domestique de plus que l’homme… soit 19 semaines de 35 heures. Quand même ! »

Lutter contre les inégalités passe souvent par une lutte contre les préjugés. Et le sondage qui vient d’être publié annonçant qu’un Français sur quatre estime que, en période de crise, les hommes doivent être prioritaires sur les femmes dans l’emploi, est accablant. Mais sans doute sont-ce des Français qui ne connaissent ni femme divorcée, ni fille célibataire ?

Mais parfois aussi l’aliénation que l’on s’impose à soi-même. Que ce soit dans le travail – et FETE remarque les barrières que se mettent les filles elles-mêmes (lire en encadré) – ou dans le partage des taches ménagères : quelle femme n’a pas pris en main le repassage qui traînait ou lavé la vaisselle qui s’entassait dans l’évier chez son compagnon ?

Jocelyne REMY j.remy@lebienpublic.fr

(*) Le slogan « Un homme sur deux est une femme… » est apparu en août 1970, lors de la première manifestation du MLF (Mouvement de libération des femmes).

La condition des femmes s’est un peu améliorée, mais certaines statistiques leur arrachent encore des grimaces . Archives P. Bruchot

Notre actualité